CEDB – Culture et Patrimoine – Cercle d'études de Brissac

Cours d’histoire de l’art

Saison 2019-2020

En 2019

  • Lundi 30 septembre  : « Le portrait français au XVI° siècle »,
  • Lundi 4 novembre  : « Rubens et la galerie du palais du Luxembourg ».

 

En 2020

  • Lundi 6 janvier  : « Charles Le Brun et Versailles »,
  • Lundi 3 février  : « L’art de Chardin, portraits et natures mortes »,
  • Lundi 2 mars : « Quentin de La Tour, le pastelliste »,
  • Lundi 6 avril  : « David, le peintre du Sacre »,
  • Lundi 4 mai  : « L’Art Déco, peintures, sculptures et architectures ».

 


Infos pratiques

 

Horaire : 20h00 à 22h00

Lieu : salle des Muses (contiguë au local de l’association Arc-en- Ciel) rue Albert Humeau à BRISSAC-QUINCÉ.

Tarif : 70.00 € + adhésion (5 € seul et 7 € par couple)  bulletin d’inscription

 


Thème 2015 – 2016

L’invention de la photographie en 1839 connaît un essor rapide et remarquable et révolutionne le monde artistique. D’abord accueillie avec enthousiasme, cette admirable découverte suscite à la fois fascination et réticence auprès des artistes peintres. Tout en faisant entrer la photographie dans le processus de leur création, ils demeurent toutefois critiques et suspicieux à l’égard de ce nouveau médium, allant jusqu’à demander la protection de l’état contre toute «assimilation pouvant être faite de la photographie à l’art». D’autres redoutent que le professionnalisme de la photographie ne menace leur travail, tant sur le plan artistique que financier.

L’année 1855 – avec l’Exposition Universelle et la fondation de la Société Française de Photographie (S.F.P.), ainsi qu’avec les expositions photographiques de l’une et de l’autre – marque une volonté de donner une place prépondérante à cet «auxiliaire démocratique  par excellence».

Malgré cette reconnaissance, bien des photographes ont souffert d’un sentiment d’infériorité par rapport aux peintres et ont tenté de hausser la photographie au rang de l’art en trouvant leurs propres codes artistiques.

A la croisée des disciplines, les liens entre peinture et photographie ont été souvent orageux alors que ces deux modes d’expression se sont nourris l’un de l’autre, simultanément ou alternativement, selon les époques et les artistes, alors même que l’acceptation de l’invention photographique était occultée dans les milieux artistiques dits compétents.

Le cours abordera les artistes majeurs des divers mouvements picturaux qui ont jalonné les différents siècles depuis l’invention de la photographie et permettra de comprendre comment la photographie a fait naître un paradigme de représentation original et familier, offrant un nouveau répertoire aux artistes, et la complémentarité des deux modes d’expression artistique.


Thème 2014 – 2015

L’image de l’Orient a toujours exercé une fascination sur le monde occidental. Elle s’impose dans le monde artistique à partir de la campagne d’Egypte de 1798 puis se poursuit avec l’insurrection grecque à partir de 1821 et la prise d’Alger en 1830. Les artistes, qu’ils partent à la conquête de ces contrées lointaines ou qu’ils les imaginent de leurs ateliers, sont séduits par ces découvertes ethnographiques et l’expérience plastique qu’elles suscitent.
Le cours abordera l’exotisme en peinture, des prémices jusqu’à notre époque, à travers des artistes majeurs (Delacroix, Chassériau, Gros, mais aussi Macke ou encore Matisse).